Copyright © 3G Concepts - 2016-2018 - Tous droits réservés. Créé parGhjuvan’ GIANNINI

Accueil Aviateurs Avions Contact

Les Aviateurs Corses

De la Grande Guerre

AMBROGGI Jean-Paul Marius Elzéard Marc, de MARSEILLE, engagé en septembre 1914 au 2° Régiment d’Infanterie, il est passé à l’Aviation en 1916 en qualité de Pilote.

Il obtient sa première victoire le 30/10/1917, il additionne au total 3 victoires sur des avions allemands et 11 sur des ballons d’observations allemands.

Un pilote qui n'a jamais cessé de se distinguer au combat par son esprit et la facilité avec laquelle il a brillamment accompli son devoir au quotidien. Il a abattu deux adversaires qui ont été vus tombant désemparés dans leur propre ligne. Le 6 janvier 1918, il a abattu un troisième appareil. Trois citations

AS de Guerre aux 14 Victoires.

Sous-lieutenant

Chevalier de la Légion d’Honneur, Médaille militaire, Croix de Guerre

Pilote de chasse et de reconnaissance incontestable. Officier de la plus haute valeur. A récemment remporté sa 5eme victoire en abattant un ballon en flamme. Médaille militaire pour fait de guerre.

Il quitte l’Armée en 1920, mais est rappelé en 1939.


Nommé Lieutenant en juin 1919, il est démobilisé en 1920 et entre dans la réserve. Lorsque la seconde guerre mondiale, il a atteint le grade de commandant de réserve et il obtient d'être affecté, le 9 décembre 1939 comme adjoint au commandant du GC I/8, le Cdt Pierre Colin. Il a alors 43 ans. Le 11 janvier 1940, il est lâché sur Bloc 152, appareil sur lequel il effectuera quelques missions en mai 1940.


Le 18 mai, il participe à une mission de couverture sur le triangle Compiègne - Cambrai - forêt de Mormal. Une patrouille double du GC I /8 et une triple du GC I/1 décollent à 17 h 45. Alors que l'une des patrouilles revendique la destruction de deux Hs 126, le Lieutenant Bouysse, le Cdt Ambrogi et le S/C Cornin attaquent et abattent un Do 17 (A priori Do 17P du 2(F)./14 tombé à Montigny-le-Tilleul et qui se disloque après avoir heurté un arbre) qui s'écrase au Sud de Cambrai. L'appareil sur lequel le Cdt Ambrogi revendique cette première e dernière victoire de la Campagne de France sera à son tour détruit le lendemain lorsque le Lieutenant Ruby sera tué au combat.


Après l'armistice, Marc Ambrogi quitte l'Armée de l'Air avec le grade de Lieutenant Colonel. Il deviendra directeur général d'une compagnie d'armement de pétroliers caboteurs et sera également pendant 40 ans président de l'Aéro-Club de Provence et de la section des Bouches du Rhône de l'association des " vielles tiges ".

Marc Ambrogi est décédé le 25 avril 1971

AMBROGGI Jean-Paul