Copyright © 3G Concepts - 2016-2018 - Tous droits réservés. Créé parGhjuvan’ GIANNINI

Accueil Aviateurs Avions Contact

Les Aviateurs Corses

De la Grande Guerre

CASALE Jean, Pie, Hyacinthe, Paul, Jérôme Né le 24 septembre 1893 à Olmeta di Tuda, en Haute Corse, orphelin de mère à 9 ans, de père à 15 ans, Jean Casale est interne au lycée de Bastia avant d'exercer le métier de chauffeur d'automobiles.


Appelé sous les drapeaux le 1 octobre 1913 pour effectuer son service militaire, il est affecté au 8e Régiment de Chasseurs à Cheval. Envoyé au front dès le début de la Première Guerre mondiale, il est blessé à la cuisse le 19 août 1914. De retour en Corse pour convalescence, il s'intéresse à l'aviation et apprenant que l'état-major recherche des volontaires pour l'aviation, il décide de se porter volontaire. Il intègre le groupe d'aviation de Dijon en décembre 1914. Après avoir suivi une formation de pilote à Dijon, il reçoit le Brevet de Pilote Militaire n° 837 le 20 avril 1915 avant d'être affecté au 1e Groupe d'Aviation le 20 mai. Promu Caporal le 5 juin 1915 alors qu'il sert à l'Escadrille MF 8, aux côtés de Jean Navarre et Georges Ortoli, il remporte sa première victoire contre un Drachen en juillet 1915. Promu Sergent le 21 août, il reçoit sa première citation le 30 septembre 1915 pour l'obtention de sa victoire du mois de juillet :


"S'est révélé à son arrivée à l'escadrille, comme un pilote de premier ordre par son courage, son audace et l'entrain avec lequel il attaquait les avions ennemis. toujours prêt à accomplir les missions les plus périlleuses, a effectué plus de cent heures de vol sur l'ennemi et est rentré plusieurs fois avec son avion très gravement atteint par les projectiles."

Le 10 novembre 1915, il est transféré à l'Escadrille N 23. Le 21 janvier 1916, il est transféré à l'Escadrille N 67 au sein de laquelle il ne sert que peu de temps, retournant à l'Escadrille N 23 dès le 1 mars. Après avoir reçu la Médaille Militaire le 19 mai 1916, il est promu Adjudant le 15 août. A partir de septembre 1916, le nombre de ses victoires, jusque là resté à 1, commence à croitre régulièrement. Le 10 décembre 1916, il devient un As en remportant sa 5e victoire. Casale choisi alors comme emblème personnalisé pour son avion, "Le Corse" qui se transformera plus tard en "Vendetta Corsa". Le 6 février 1917, il remporte sa sixième victoire au-dessus de Wavrille. Un mois plus tard, le 7 mars 1917, il est fait Chevalier dans l’Ordre de la Légion d'honneur, avec la citation suivante :


"Pilote de chasse d'une énergie et d'une bravoure exceptionnelles. A depuis la bataille de Verdun livré plus de quatre-vingt-dix combats, rentrant à plusieurs reprises avec un appareil criblé de balles. Deux blessures, quatre citations à l'ordre de l'armée. La présente nomination comporte l’attribution de la Croix de guerre avec palme".

Le 24 juin 1917, il devient officier avec une promotion provisoire au grade de Sous-Lieutenant. Le 6 mars 1918, après avoir remporté 9 victoires avec la N 23, il est transféré à l'Escadrille SPA 156 avant d'être de nouveau transféré, cette fois-ci à l'Escadrille SPA 38 le 1 juin. Au sein de cette unité il remporte 4 nouvelles victoires. Lorsque la guerre se termine, sa Croix de Guerre comporte 9 Palmes. Au cours du conflit, il avait été blessé 2 fois.


Après-guerre, Casale entame une carrière civile en tant que pilote d'essai aux établissement Blériot-Aéronautique. Il participe aux études des effets de l'altitude sur l'organisme humain. Il battra plusieurs records, notamment celui d'altitude (10 100 m).

le record d’altitude en avion (9 650 mètres), sur un « Nieuport 29 C1 », le 14 juin 1919.

le record de vitesse pure (283,864 km/h), sur un SPAD S.XX, le 28 février 1920.

Comme nombre de pilotes de la Grande Guerre, Jean Casale trouvera la mort dans un accident d'avion. Le 23 juin 1923, vers 13h30, de retour d'un Meeting Aérien au Touquet, son Blériot Type 115 dit "le Mammouth" (Quadrimoteur de transport pour 8 passagers), s'écrase dans la forêt de Daméraucourt au nord de Grandvilliers dans l'Oise. Seul le mécano Gaston Boulet s'en sort, Jean Casale meurt sur le coup.


Jean Casale est enterré à Olmeta di Tuda, sur la route de Saint Florent.

CASALE Jean Pie Hyacinthe Paul Jérôme

Nieuport 29 C1

Spad S.XX